CHRONIQUES

Claudio MAGRIS

ITALIE / ARGENTINE / CHILI

Claudio Magris est né à Trieste en 1939. Il est un des essayistes les plus reconnus et a été lauréat du Prix Erasme (en 2001) et du Prix Prince des Asturies (en 2004).

Croix du Sud

2020 / 2021

Janez Benigar (ou encore Juan Benigar) (1883-1950) est le personnage, la personne, qui est au centre du premier des trois récits qui composent Croix du Sud. Trois Européens qui se sont attachés à la partie la plus méridionale du continent américain. D’origine slovène, armé d’une solide culture littéraire et scientifique, il débarque en 1908 à Buenos Aires mais n’a aucune envie de passer sa vie dans une grande ville. La Patagonie sera sa résidence et celle de la nombreuse famille qu’il crée. Claudio Magris, l’écrivain italien, qui a récemment collaboré avec Mario Vargas Llosa (*), ne se contente pas de faire le portrait de cet homme, il le replace dans l’histoire argentine, dans l’histoire mondiale. C’est bien normal, quand la jeunesse du « héros » se passe dans un empire austro-hongrois moribond et son âge mûr dans des territoires naissants. On trouve dans le récit une foule d’allusions à des créateurs, pas seulement latino-américains, des hommes politiques, des écrivains et même un futur pape. Benigar a lui-même écrit et publié (La Patagonia piensa ou Creencias araucanas entre autres). Claudio Magris est un érudit façon Borges qui partage ses connaissances et ses idées : les commentaires dépassent en richesse les faits, le lecteur en bénéficie.

Benigar ouvre un éventail de réflexions (les siennes et celles de Claudio Magris) autour de l’origine des civilisations, leur survie, leur déclin, autour des notions de cultures, de sociétés et de langages.

Ajoutons qu’une relecture des termes, des phrases et des citations en espagnol eût été la bienvenue : aucune ligne, aucune phrase ne s’en sort indemne.

Benigar avait été précédé en Patagonie, parmi beaucoup d’autres, par un Français, un certain Orélie-Antoine de Tounens (1825-1878), auto-proclamé Roi d’Araucanie en 1860. Peut-être aristocrate français (la particule est douteuse), il a des idées assez étonnantes dans le contexte : il faut rendre au peuple mapuche/araucan une autonomie qui leur a été dérobée par divers envahisseurs, dont les Espagnols. Aventurier du genre fantaisiste, déséquilibré, va jusqu’à dire Claudio Magris, il débarque à Valparaíso alors que le Chili est le théâtre d’affrontements sanglants entre armée officielle et Mapuches qui sont perpétuellement vaincus et massacrés. C’est là qu’il décide d’être leur sauveur… et leur roi. La suite c’est une sincère empathie pour les Indiens devenus à ses yeux ses sujets et un délire qui peut faire sourire mais qui a pu être pris au sérieux. Il a encore de nos jours un successeur « officiel ».

Angela Vallese (1854 – 1914), elle, d’origine italienne, se livre à un combat perdu d’avance : sauver de l’extinction avec l’aide de la religion un peuple qui forcément va bientôt s’éteindre. Elle est un peu la jumelle de Thérèse d’Avila, ne négligeant pas l’aspect matériel de toute chose, plus proche du gaucho que du prélat. Et par la volonté, la fantaisie (ou le bagage culturel de Claudio Magris), elle croise la route de Lovecraft, de Jules Verne ou d’Emilio Salgari, un auteur ignoré en France et adulé par tous les petits Latino-Américains. Son œuvre a survécu, le lycée qu’elle a fondé à Punta Arenas fonctionne toujours.

Trois textes, pas toujours d’une grande limpidité (trop de culture peut parfois tuer la culture !), mais qui rappellent ou plus certainement font découvrir trois personnages attachants par leur trajectoire, leur singularité, leur personnalité et, point commun entre eux trois, une volonté inébranlable d’agir.

(*) Voir sur AnnA ma chronique à propos de leur conversation : La littérature est ma vengeance, éd. Gallimard, mise en ligne le 10 février 2021 :

Croix du Sud, traduit de l’italien par Jean et Marie-Noëlle Pastureau, éd. Payot & Rivages, 176 p., 16 €.

Claudio Magris en italien : Croce del Sud : Tre vite vere e improbabili, ed. Mondadori.

MOTS CLES : ARGENTINE / CHILI / PATAGONIE / HISTOIRE / SOCIETES / EDITIONS RIVAGES.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s