CHRONIQUES, ROMAN DES CARAÏBES

Ingrid PERSAUD

TRINITÉ-ET-TOBAGO

Née à Trinité-et-Tobago, Ingrid Persaud vit au Royaume Uni où elle a été étudiante, puis enseignante et journaliste. Elle a ensuite commencé une carrière d’écrivaine. Love after love est son premier roman traduit en français.

Love after love

2020 / 2022

Trinité-et-Tobago, deux petites îles, un pays situé tout près du Venezuela. Betty est secrétaire dans un collège de Trinidad où Mr. Chetan enseigne les mathématiques. Betty est veuve et élève son fils Solo. Ils font partie de la classe moyenne de ce pays lui-même moyen. Mr. Chetan devant laisser l’appartement qu’il occupe, Betty lui propose une chambre pour le dépanner. La cohabitation est réussie. Mr. Chetan est un homme sérieux, peut-être un peu trop, il remplace de façon très positive le père mort quand Solo n’avait que cinq ans, un père qui pouvait être charmant mais qui pouvait aussi devenir violent. Solo grandit, Betty mène sa vie, libre, sans excès. L’amour serait-il possible entre les deux adultes ?

La vie s’écoule sans secousse majeure. Les secrets que peut avoir chaque être humain qui a un peu vécu ne font pas surface. Les monologues successifs des trois personnages permettent au lecteur de les deviner.

Tout change quand Solo prend la décision de quitter son île pour les États-Unis. Son oncle Hari, le frère du père décédé, l’accueille dans un quartier misérable de New York. Officiellement, Solo a pris un mois de vacances qu’il souhaite passer avec ses cousins. En réalité, il sait qu’il ne repartira pas pour Trinidad. Hari et Sherry, sa nouvelle compagne, semblent très bien adaptés à la vie américaine, nourriture comprise !

On dit souvent que les bons sentiments ne font pas les bons romans. Ce n’est pas forcément vrai. Nos trois narrateurs n’ont rien des méchants de la littérature ou du cinéma. Chacun est honnête avec lui-même, chacun essaie d’être digne, au moins de rester en accord avec lui-même, ce qui n’est pas toujours aussi simple. La nature, la société, mettent souvent des bâtons dans les roues  des gens bien, c’est une des constatations douces-amères de ce roman.

À la recherche, sinon du, au moins d’un bonheur, on lutte avec les moyens qu’on a : trouver l’amour ou un amour, regagner la confiance d’un être proche et aimé, survivre dans un  environnement hostile pour un immigré ou pour un homme ou une femme qui peut sortir des normes, les trois protagonistes le font sans déchoir. Ils cachent aussi pas mal de choses qu’ils prennent pour honteuses ou mesquines et qui ne sont qu’humaines. Petites et grandes  misères, bonheur espéré et parfois atteint, Ingrid Persaud, en multipliant les détails significatifs particulièrement bien choisis, évite le risque de sentimentalisme ou de mièvrerie par un réalisme frappant : violences contre les femmes ou contre soi-même, homophobie sournoise ou affichée, déclassement dû à l’exil, rancœur profonde contre un proche, influence des « religions » douteuses, rien n’est éludé.

La solitude, l’amitié-amour, Ingrid Persaud les rend profondément émouvants, elle nous rend les trois personnages principaux proches par leur modeste humanité, il est impossible de ne pas s’attacher à eux, malgré nos éloignements, la géographie, les coutumes, les manières de vivre, de croire.

Un premier roman, une première réussite. On en souhaite beaucoup d’autres à Ingrid Persaud !

Love after love, traduit de l’anglais (Trinidad-et-Tobago), par Carine Chichereau, éd. Les Escales, 409 p., 22 €.

Ingrid Persaud en anglais : Love after love, ed. Penguin Random House.

MOTS CLES : TRINITE-ET-TOBAGO / SOCIETE / PSYCHOLOGE / AMOUR / EDITIONS LES ESCALES.

Cet article vous a intéressé ? Vous souhaitez être informé des nouveautés en rapport avec l’Amérique latine et la zone Caraïbe publiées en France ?

ABONNEZ-VOUS !

C’est gratuit, il vous suffit d’indiquer (en bas sur la colonne de droite de cette page) votre adresse mail.

Vous recevrez une notification à chaque publication sur AnnA, Americanostra/nos Amériques.

1 réflexion au sujet de “Ingrid PERSAUD”

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s