V.O.

Kathy SERRANO

PEROU

Kathy Serrano est née en 1968 au Venezuela. Elle est actrice, metteuse en scène et publie son premier recueil de micro récits accompagnés d’une courte pièce de théâtre.

Húmedos, sucios y violentos

2020

Commençons par la fin, une courte pièce de théâtre, Migraciones, deux personnages, un homme et une femme seuls en scène étant plusieurs personnages, tous migrants qui  représentent une foule de migrants au destin tragique, partagé par cette foule d’anonymes. Le monde entier est le cadre, pas de notation de pays ou d’époques, on sait que le sujet est universel. La scénographie, précise, joue sur la simplicité, ce que disent les didascalies ne laissent qu’un regret, de ne pas vraiment visualiser ces changements de personnages symbolisés par le seul changement de vêtements. Les monologues sont d’une force glaçante. Kathy Serrano, Vénézuelienne d’origine qui vit au Pérou, est d’abord comédienne et metteuse en scène. Elle a écrit et mis en scène à Lima ce texte qui reprend des faits réels et le publie ici pour la première fois.

 Mais Húmedos, violentos y sucios est aussi un recueil de courts récits regroupés sous trois thèmes, Furieux, Jeux, Sombres. Mais, plus qu’un recueil, il s’agit d’une sorte de réseau de micro récits, avec des thèmes et variations, des situations qui reviennent, transformés, nuancés, des surprises toujours.

La violence, comme l’annonce le titre, est bien là, mais elle n’est pas gratuite, tout comme le sexe, souvent au second plan, qui peut être plaisir mais qui est aussi douleur, physique ou morale. Beaucoup des situations sont sombres, comme le suggère là aussi un sous-titre, mais un éclat de lumière violente surgit. En dehors de la violence faite aux enfants et aux femmes, sujet récurrent, rien n’est au fond désespéré dans ces soixante six histoires (vingt deux pour chacun des trois parties), même si la vie décrite n’est pas de tout repos ! On sourit souvent quand même, d’un sourire parfois un peu crispé (l’humour noir veut cela !) et on s’amuse à retrouver, quelques dizaines de pages plus loin, une idée, une sensation déjà entrevue avant.

Kathy Serrano crée un univers bien à elle, un univers à mi-chemin entre le nôtre et un autre, qui appartient à un rêve qui peut être cauchemar, à un monde fantastique, car le fantastique a un rôle important aussi dans ces contes à ne pas mettre entre des mains trop innocentes, mais dont jouira un adulte doté de ce qu’il faut de « morale » admise par nos sociétés, il appréciera la liberté de ton, la noirceur de réalités malheureusement connues, quotidiennes et qui se répètent malgré  tout, l’humour souvent un peu grinçant, il frémira aussi assez souvent devant les injustices que nous croisons un peu trop souvent. Cette première œuvre est vraiment une splendide surprise. À renouveler !

Húmedos, sucios y violentos, ed. Estruendomudo, Lima, 180 p.

MOTS CLES : PEROU / HUMOUR / FANTASTIQUE / SOCIETE./

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s