ROMAN ARGENTIN

Elsa OSORIO

ARGENTINE

 

images

Elsa Osorio est née à Buenos Aires en 1953. Elle est auteure de romans et de scénarios pour le cinéma et la télévision. Elle a vécu exilée en Europe pendant les années de dictature. Elle est également militante des droits de l’homme.

 

 

Tango

2006/2007

 

 

« Après une sérieuse séance de tango, filles et garçons se connaissent mieux ». Cette phrase charmante et apparemment naïve écrite en 1912 par une romancière française pourrait parfaitement résumer ce grand roman de Elsa Osorio qui nous transporte de Paris à Buenos Aires et nous fait vivre à la fois les « petites » histoires d’une foule de personnages et la « grande » histoire argentine.

Tango (dommage que le titre français soit aussi peu parlant, Cielo de tango était le titre original) est une véritable épopée que vivent des gens finalement ordinaires. Paris au début du 21ème siècle, Buenos Aires à la fin du 19ème, un cinéaste et une jeune universitaire en France, des bourgeois et des ouvriers, militants politiques en Argentine, le récit alterne les scènes intimistes et les grands mouvements sociaux, les bonheurs profonds et les peines que l’on garde pour soi. Comme dans les feuilletons populaires, deux familles et trois générations sont en présence, s’affrontent et se rapprochent, se déchirent et s’unissent. Des hasards parfois étranges permettent des rebonds inattendus, bref, on est immergé dans cet univers qui reprend la veine du mélo, mais qui ne manque jamais de profondeur.

Le rapport entre les deux univers, Paris et Buenos Aires, se fait par l’intermédiaire du documentaire que veut tourner Juan, cinéaste argentin, descendant d’un fameux compositeur ; Ana, fille d’un Argentin victime de la dictature, qui vit en France où elle est sociologue, accepte de participer au projet. La famille d’Ana, un siècle plus tôt, propriétaire de biens divers, a vécu la naissance du phénomène nouveau avec un mélange d’attirance et de mépris, à l’image de cette classe éblouie par les modes et les goûts changeants de la bourgeoisie parisienne qui hésite plusieurs années pour savoir si le tango est un danger pour la jeunesse ou si c’est la musique qui va envahir les salons. Oui, « filles et garçons se connaissent mieux », mais cela est vrai aussi, en Argentine, pour les riches et les pauvres, le tango devenant peu à peu le lien profond qui va unir un pays entier.

La psychologie des nombreux personnages est assez riche et nuancée pour que les personnages soient à la fois représentatifs de leur classe et toujours humains, on s’attache à eux ou on les déteste, comme dans un tango chanté. Quant à l’histoire de l’Argentine, elle nous est racontée clairement, à travers les rapports qui se tissent entre ces gens ordinaires.

Mais Elsa Osorio fait bien mieux que raconter simplement une saga familiale, elle joue, et elle le fait très bien, avec le style et le rythme. Constamment, en reproduisant avec l’écrit ce que sont les syncopes du tango, elle change de tempo, d’atmosphère, en changeant de narrateur ou (plus original) de destinataire de son récit. Cela surprend le lecteur, l’oblige à garder le fil, à devenir celui qui, dans la danse, se laisse conduire et qui, en acceptant ce rôle, devient lui aussi un élément de la création.

Une autre excellente idée est de ponctuer l’histoire par des commentaires, souvent drôles, venant d’un au-delà qui serait une espèce de paradis du tango, des personnages du roman, qui ont vécu dans les années 1880 les débuts du phénomène nouveau et disent avec ironie ce qu’ils pensent de la façon de vivre de leurs descendants ou de l’évolution de « leur » tango.

S’il existe en France quelqu’un qui ne serait pas encore convaincu que tango et Argentine ne font qu’un, ce roman est pour lui !

MOTS CLES : ROMAN ARGENTIN / TANGO / SOCIETE.

 

 

Tango, traduit de l’espagnol (Argentine) par Jean-Marie Saint-Lu, éditions Métailié, 420 p., 22 €.

download

PUBLICATION ORIGINALE : http://www.espaces-latinos.org

1 réflexion au sujet de “Elsa OSORIO”

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s