ROMAN CHILIEN

Carla GUELFENBEIN

CHILI

 

 

418 Carla Guelfenbein

 

Née en 1959 à Santiago, elle a fui la dictature militaire et a vécu exilée pendant onze ans. À son retour au Chili elle a été rédactrice en chef de plusieurs revues avant de se consacrer à la rédaction de romans.

 

Le reste est silence

2008 / 2010

 

La Chilienne Carla Guelfenbein est discrète, ses deux premiers romans ont été bien accueillis par le public et la critique, mais sans tapage. Le troisième, Le reste est silence, que vient de publier Actes Sud, confirme ses qualités et elle mérite à présent de trouver un vaste public.

On ne racontera pas l’histoire de ce récit centré sur une famille recomposée et en particulier sur trois personnages principaux, Juan, le père, Alma, la compagne, mère d’une fillette et Tomás, le fils d’un premier mariage de Juan, douze ans, qui souffre d’une grave maladie congénitale. Juan est chirurgien, très occupé mais attentif aux siens, Alma travaille dans la production cinématographique. Ce sont donc des gens aisés dont la vie est banale, heureuse et calme, sans secousses, c’est ce que pense profondément chacun des trois, et ils sont sincères et honnêtes avec eux-mêmes. C’est aussi ce que pensent leurs amis et leur famille…

Mais Carla Guelfenbein nous fait pénétrer dans les pensées de ces trois êtres qui s’entendent bien, qui s’aiment raisonnablement, mais qui découvrent peu à peu que la réalité est bien plus complexe que les apparences de sérénité. Tomás, enfant solitaire à cause de sa maladie qui le tient par force à l’écart de ses camarades de classe, a pris l’habitude d’enregistrer à leur insu les conversations des adultes… Jeu dangereux, car on peut découvrir des vérités soigneusement passées sous silence jusque là. Et, quand on a douze ans, une maturité développée par la conscience qu’on n’est pas vraiment un enfant et que la vie peut être très courte, les omissions ou les mensonges des adultes prennent une dimension capitale. Il devient absolument nécessaire de fouiller dans ce qui a été caché, et combler les vides imposés par les gens responsables est plus qu’essentiel, vital.

Pendant ce temps, les adultes, qui plus ou moins consciemment entrevoient quelques failles dans cet édifice, qui a l’air solide de l’extérieur, font ce qu’ils peuvent pour le maintenir debout. Ici aussi, il ne s’agit pas d’hypocrisie, de faire croire à une façade, il s’agit de survie, mais de survie pour chacun. Et l’intérêt de l’un ne correspond pas forcément à celui de l’autre, tout proche soit-il. L’excellente idée de l’auteure, c’est bien de donner la parole tour à tour à chacun des trois protagonistes, pour faire du lecteur le spectateur privilégié, le seul qui sache vraiment ce qu’ils sont, ce qu’ils pensent, ce qu’ils ressentent au plus profond.

Peu à peu les vérités se font jour, et elles pèsent de plus en plus lourd sur ces trois existences, les situations se tendent de plus en plus au fil des pages. La crise ira-t-elle jusqu’à la rupture ? Nul ne peut le savoir, nous devons nous contenter de voir sous nos yeux se débattre ces trois simples humains qui, malgré leur force apparente finissent par ne plus avoir de prise sur leur propre existence.

La vérité est au centre de ce roman : chacun a la sienne, qui n’est pas celle de son fils ou de son amant. Est-elle conciliable avec celle de celui ou celle avec qui l’on vit ? Carla Guelfenbein nous rend évidentes ces interrogations fondamentales, sans grandes phrases, sans démonstrations, simplement en nous montrant les choses. Ici, la simplicité est profondeur.

 

Le reste est silence, traduit de l’espagnol (Chili) par Claude Bleton, Editions Actes Sud, 320 p., 21 €.

 

Carla Guelfenbein en espagnol : El revés del alma (Alfaguara), La mujer de mi vida (Alfaguara), El resto es silencio (Planeta).

Carla Guelfenbein en français : Ma femme de ta vie, Actes Sud.

MOTS CLES : ROMAN CHILIEN / ROMANCIERS CHILIENS / DICTATURE / PINOCHET

 

GUELFENBEIN, Carla lE RESTE EST SILENCE

 

 

 

Souvenir :

420 Avec Carla Guelfenbein

PUBLICATION ORIGINALE : http://www.espaces-latinos.org

 

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s